A coeur vaillant, rien d'impossible
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Historique (RP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tokimasa

avatar

Messages : 1313
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Alsace

MessageSujet: Historique (RP)   Mar 18 Oct - 13:05



[PROLOGUE]

Toute Histoire a un début, un prologue.

Encore aujourd’hui, il est difficile de connaître le moment où tout a changé, où le monde est devenu incertain et où la paix n’est devenue qu’un doux rêve. Les confrontations préalables furent nombreuses, mais le point de non retour fut certainement atteint le jour où la traîtrise des Sith força la Répuplique à se mettre à genoux dans les ruines encore fumantes de Coruscant, le jour où cet honteux traité fut signé, le couteau sous la gorge...

Depuis, la galaxie est devenue la proie d'une guerre de dupes entre l’ancienne République et l’Empire Sombre.

L'avènement d'un nouvel espoir date d'il y a quelques années, surgissant du plus profond des salles de méditation de Tython... Des consciences se réveillèrent, et des Jedi se levèrent dans l'ombre, ne pouvant se résoudre à courber l'échine devant l'assaut des ennemis de toujours.

On dit souvent qu’un seul homme ne peut changer le futur...Dans le secret, une confrérie vit le jour, attirant dans son sillage quelques vétérans, héros des guerres de Bothawui, refusant la politique laxiste d'un Sénat corrompu. Une poignée de francs-tireurs patriotes, rescapés de la percée héroïque du blocus mandalorien, les rejoignirent à leur tour.

S’unir pour défendre les idées de loyauté, courage et espoir. S'unir pour repousser l'ennemi et enrayer sa politique destructrice.

Tremendus....

L’Empire doit se préparer a les craindre en tous lieux, en toutes circonstances.

L’Histoire commence maintenant. Venez l’ecrire avec nous.



[ACTE 1] TC + 8 - Tython - Temple Jedi - La Grande Salle de Méditation

"Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix.
Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance.
Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité..."

La Grande Salle de Méditation se situait dans les profondeurs du Temple, loin de l'agitation des quartiers d'habitation et d'entraînement. Elle adoptait la forme d'un immense dôme dont les parois entraient en résonance avec l'âme de ceux qui, en son sein, cherchaient la sagesse et la pureté de l'esprit.

Quelques braseros éclairaient la voûte d'une douce lumière apaisante, faisant jouer sur les parois des ombres dansantes insaisissables. Le clapotis léger d'un mince filet d'eau s'écoulant de la fontaine centrale évoquait la quiétude d'un rivage paisible....

L'esthétique de la salle invitait à la réflexion et la contemplation : des bas-reliefs sur le mur circulaire évoquaient les événements importants de l'histoire de l'Ordre, de confortables tapis satinés encombraient le sol, et une forte odeur d'encens imprégnait toute la pièce.

Assis en tailleur, le Jedi encapuchonné était en pleine méditation, ses yeux mi-clos observant au-delà des limites de l'esprit. Ses pensées étaient presque perceptibles.

"J'ai vécu...beaucoup...longtemps...
J'ai vu chaque seconde de ce monde depuis ma naissance, et j'y ai vu trop de morts.
J'ai écouté auprès de beaucoup de sources, appris de tous et transmis ce qui me semblait juste.
J'ai combattu la perfidie et la violence car je les savais éphémères. Tant d'amis trouvés, perdus.
Ici, je vis, je suis en paix, au calme...Et pourtant...

Il a suffit d'un jour pour ébranler mon équilibre.

Ressentir encore la douleur de la perte. Revivre la destruction du Grand Temple de Coruscant, et souffir avec mes frères, martyrs de cette triste journée.
Un sombre avenir se profile.
Quel que soit le champ de bataille. Quelle que soit la guerre.
Beaucoup trop ont déjà baissé les bras.

L'Empire avance. Des rumeurs inquiétantes circulent concernant Belsavis. Les Portes s'entrouvent...
C'est maintenant qu'il faut agir, avant qu'il ne soit trop tard...
Le Conseil m'approuvera, je dois les convaincre...Ils doivent me faire confiance."

Le visage du Jedi était grave, mais sa décision était prise. Il serra les dents, il savait que ce qu'il se préparait à faire était vital. Il aurait souhaité encore quelques secondes de plénitude dans ce lieu qu'il allait abandonner derrière lui...Encore quelques secondes...

Des bruits de pas brisèrent l'harmonie silencieuse. Un jeune Padawan s'avançait timidement dans la salle.

- j'ai senti votre appel...vous vouliez me voir Maitre... ?

Le Chevalier ouvrit finalement les yeux.

- Va préparer nos affaires, mon jeune apprenti, nous partons.

- Où allons-nous?

- Belsavis...je dois vérifier quelque chose...une intuition...j'espère me tromper.



[ACTE 2] TC + 8 - Tython - Temple Jedi - Le Sanctuaire du Conseil

La nuit était tombée lorsque le Chevalier se présenta devant le Conseil. Le scintillement des étoiles à travers la large baie vitrée du sanctuaire nimbait la pièce d'une pâle clarté. Ils étaient là, prêts à l'entendre, piliers de l'Ordre séculaire et héritiers de la sagesse ancestrale. Le Jedi s'inclina respectueusement devant ses pairs. Ils l'observaient, de leur regards pénétrants, essayant de décrypter ses émotions.

- Dis nous ce qui trouble ainsi ton âme, jeune Chevalier.

- Je reviens juste de mission sur Belsavis, Vénérable, et...sa voix s'étrangla imperceptiblement...j'ai de biens mauvaises nouvelles. J'ai ressenti là-bas de fortes peturbations dans la Force. La prison républicaine que l'on nomme La Tombe, et bien...comment dire...le mal mystérieux qui rôde entre ses murs menace de se libérer, je le sens...J'ai 'vu' un futur tragique, que nous ne pouvons pas laisser se produire. Je pense que L'Empire, lui, n'agira pas, trop occupé à mener sa politique de destruction...Le temps pour nous de prendre les armes est venu.

- Ainsi l'heure de ton départ est donc arrivée finalement...fit le Grand Maître dans un soupir, les traits tirés de sa peau parcheminée trahissant son inquiétude...A peine de retour, tu te décides à nous quitter, mais es tu sûr de ne pas être animé de sentiments passionnels? Tu sais vers quels chemins obscurs mènent les sombres pensées...

- J'ai longtemps mûri mon choix, et je vous assure qu'il est le bon...il n'y a pas d'autre voie pour la République, pas d'autre choix pour moi. Nous devons montrer l'exemple.

- Qu'attends tu de nous? Notre assentiment?

- Permettez moi de réunir des volontaires parmi nos frères pour trouver, estimer et neutraliser si besoin ce danger; je serai leur guide dans cette croisade, et persuadez le Sénat de nous accorder son soutien pour lutter contre les Sith qui chercheront à nous entraver......Croyez moi, il serait catastrophique de ne pas intervenir.

Les mines des Anciens se firent perplexes, puis s'apaisèrent enfin après plusieurs longues secondes de silence. Des regards complices s'échangèrent entre les membres du Conseil. Le Grand Maître s'approcha de la verrière, les mains croisées dans sa robe, et se mit à scruter profondément l'Espace infini...

- Tu as notre bénédiction. Le Conseil t'aidera.



[ACTE 3] TC + 8 - Coruscant – Les Ruines du Temple - Les Jardins

Une légère brise printanière balayait les vestiges du cloître en ruines. Les arbres étaient parsemés de fragiles fleurs orangées, leur parfums légers exhalant dans tout le patio. Les derniers rayons du soleil couchant enveloppaient d'une auréole dorée l'assemblée des Jedi présents...Le lieu portait encore les stigmates de l'attaque, indubitablement, mais la Nature reprenait vie...

Un jeune Miraluka, agenouillée près d'un parterre lapidaire, replaçait avec soins quelques galets et redessinait méticuleusement de ses doigts les sillons d'une improbable mer de gravillons.

Il faudrait du temps pour effacer la défaite...

Ils étaient venus ici en pèlerinage, se recueillir sur les restes de ce qui avait été leur Refuge. Ils avaient répondu à l'Appel : sages, érudits et gardiens, chevaliers, sentinelles et ombres, troupe hétéroclite de braves ayant choisi de faire front commun face à l'ennemi.

Le Chevalier, assis sur un banc de pierre massif, se leva et s'avança lentement : il était au centre de tous les regards.

- C'était il y a Quatre ans, mais dans mon cœur c'était hier...

Il leva la tête pour détailler la ziggourat fracassée qui se détachait, menaçante, au-dessus d'eux...

- La foudre des Sith s'est abattue sur notre Demeure. Ils ont fait de cet endroit le symbole de la paix brisée par l'oppression ; le traité de Coruscant n'est qu'un marché de dupes, nous savons que le côté Obscur ne peut se nourrir que de la violence et de la tyrannie. Nous ne les laisserons pas continuer à détruire notre République.

Le Jedi se tourna calmement vers son auditoire. Tous arboraient un air décidé.

- Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Ensemble nous pourrons stopper leur politique de terre brûlée. Ils apprendront à nous craindre. Et lorsque le temps sera venu, que nous aurons fait nos armes et forgé nos esprits, nous irons ensemble éradiquer le mal ultime qui se tapit sur Belsavis. Que la Force soit avec nous.

Dans un vrombrissement, ils tirèrent leurs sabres opalescents et les pointèrent vers le ciel....



[ACTE 4] TC + 9 - Taris – Les Marécages - Le Campement Iron Peak Base

L'attaque était imminente...

La section de combat, des têtes brûlées de l'escouade Ironspear, s'était regroupée dans le camp de base installé au beau milieu des marécages : quelques bunkers de plastacier, une basse tour de communication et un générateur de secours, entourés d'une clôture électrifiée assurant un petit périmètre de sécurité. Des cantines de stockage avaient été entassées pour former une barricade de fortune bloquant l'entrée Nord, seul point névralgique du retranchement. Les troopers étaient tous à leur poste, concentrés, pointant leurs fusils blaster menaçant vers la végétation luxuriante qui les entourait.

Cela faisait plusieurs mois déjà que la petite troupe avait été affectée à cette mission sur Taris : établir une tête de pont en milieu hostile en aménageant la future zone de transit et en sécurisant une zone de plusieurs kilomètres carré tout autour.

Et tout ça pour quoi ? Pour permettre à des archéologues d'aller fouiller des ruines d'une ancienne civilisation...pff...La patrouille du matin était revenue avec des mauvaise nouvelles, une horde de rakgoules avait été repérée...Cela avait mis en rogne le Capitaine.

Sa 'promotion' à cette affectation sonnait plutôt à ses oreilles comme une mise à l'écart volontaire. Parce qu'il avait osé dire au Sénat que son inactivité face à l'avancée des Sith était coupable. Parce qu'il avait affirmé que le traité de paix n'avait aucune valeur. Parce qu'il avait désavoué sa hiérarchie militaire qui se contentait d'opérations de maintien de l'ordre sur Coruscant, alors que l'Empire s'approchait dangereusement des premiers mondes de la République...

Saleté de planète...la boue, les insectes, la jungle, la chaleur, l'humidité, les bêtes monstrueuses...Belle promotion en effet pour un vétéran de Bothawui!

- On dirait que la journée risque d'être longue...si mes disciples et moi pouvions vous être d'une quelconque utilité Capitaine...

Le Jedi, accompagné de deux Padawan, s'était approché de la barricade.

- Comme au bon vieux temps, hein c'est ça? rétorqua le Capitaine, que l'attente commençait à exaspérer...Les visiteurs, d'anciens frères d'armes des guerres de l'Amas de Minos, étaient arrivés il y a quelques jours à peine...

- Comme dans l'ancien temps, oui.

- J'ai réfléchi à votre proposition, mon ami...Tremendus...une sorte de corps d'élite fondé par vos Jedi pour lutter contre les Sith...je crois que cela me tente plus que de rester dans ce bourbier. J'en ai parlé à mes hommes, ils sont prêts à me suivre...Ce sont des fortes têtes, ok , mais ce sont surtout de bons soldats. Et puis, on ne peut pas laisser la République à la merci de l'Empire sans réagir, n'est ce pas ?

- C'est ce que je pense aussi...Le Conseil Jedi m'a informé que le Sénat avait donné son accord pour votre mutation. Quand pensez-vous nous rejoindre?

- Dès que cette satanée mission sera terminée...J'avoue que j'en ai plus qu'assez de ce cloaque!

Dans la brume, on pouvait distinguer des formes mouvantes...les premières créatures approchaient...

- SECTION ! Tenez vous prêts ! A mon commandement...
Les ordres avaient fusé à travers l'amplificateur vocal intégré à l'armure d'assaut.

- FEU !
L'espace se remplit soudain d'une nuée de faisceaux laser, et le marais s'embrasa d'un coup dans un vacarme assourdissant.

Le Chevalier esquissa un sourire de satisfaction. Les commandos Ironspear seraient un atout décisif dans les conflits à venir, c'était certain...



[Acte 5] TC + 9 – Nar Shaada – Le Souk – Le Trou Noir

Malgré l'heure tardive, Nar Shaada, la lune des contrebandiers, bouillonnait encore d'activité...Il faut bien dire qu'il s'agissait du seul astroport digne de ce nom à des années lumières à la ronde...et surtout, toutes les affaires y étaient bienvenues.

Les rues ressemblaient donc à des bazars géants le long desquels des étals plus décrépis les uns que les autres se disputaient la vedette à coups d'enseignes multicolores prêtes à tomber sur un passant malchanceux. Chacun des individus qui arpentaient ces rues étant par ailleurs un potentiel acheteur, il était difficile de faire plus de deux pas sans qu'un marchand ne vous tire par la manche ou qu'un jawa ne vous vente les mérites douteux d'un speeder rouillé...

Mais curieusement, personne ne semblait s'intéresser au duo qui traversait les rues d'un pas décidé...Ou plutôt, en y regardant de plus près, tout le monde évitait de s'y intéresser...ici tout le monde savait reconnaître de potentiels ennuis...
- Je ne suis pas certain que cela soit une bonne idée, Capitaine, après tout ce ne sont qu'au mieux des baroudeurs, au pire des pirates dont la loyauté suit les bourses les plus remplies...
- Détrompez vous Chevalier, j'ai déjà eu affaire à eux, et quoique l'on en dise ils ont aussi des idéaux qui peuvent, parfois, s'accorder aux nôtres. Enfin, nous le saurons bientôt...Nous voilà arrivés.

Le soldat s'était immobilisé devant l'imposante porte mauve d'une cantina, "Le Trou Noir", et invitait de la main son compagnon à la franchir.
L'intérieur du bar était, comme le laissait supposer son nom, sombre et enfumé, avec un comptoir central ou s'entassaient des bouteilles aux contenus fluorescents, diffusant des lueurs colorées en direction des alcôves obscures qui bordaient la salle centrale...
C'était un lieu d'affaires discret, où tout semblait pouvoir se négocier...

D'un geste rapide de la main, l'officier indiqua une table de Pazaac à laquelle discutaient deux individus qui n'avaient cessé de les dévisager depuis leur entrée.
- Nous sommes attendus on dirait...

Le premier, un marauder de l'espace arborant sur la hanche un blaster de taille impressionnante, leur fit signe de s'asseoir; mais ce fut son compagnon, un Twi'lek à la peau sombre, qui prit la parole tout en faisant jouer étrangement ses lekkus:
- Capitaine...cela fait un bail depuis cette sale affaire dans le système Telos...
- Oui...plus de dix ans déjà...Mais je gage que nos ennemis d'alors s'en souviennent encore !
- Je le pense aussi...Mais trêves de bavardages, car je ne crois pas que votre ami vous ait accompagné jusqu'ici pour nous écouter parler de nos exploits passés...
- Non en effet, répliqua le Jedi, et à vrai dire, je suis de moins en moins convaincu de l'utilité de cette visite au...
- Mon compatriote, coupa le Capitaine, souhaite monter, disons, plusieurs opérations d'envergure...et nous aurons besoin d'une assistance 'logistique' complémentaire...nous avons l'aval du Sénat, officialisant ainsi nos activités, mais il est évident qu'en ces temps troublés il serait naïf de compter sur ses politiciens corrompus, et nous connaissons tous deux la traditionnelle lenteur des voies officielles...dit t-il avec un sourire entendu...
-Je vois, je vois...Mais dites moi, je soupçonne à votre présence, et à celle de ce sabre laser dans votre soutane, que les Sith pourraient ne pas être étrangers à ces opérations...non? Son ton était résolumment méfiant...
- Possible, répondit le Chevalier...quand bien même, cela changerait t-il quelque chose pour vous? Une augmentation de vos honoraires peut être..?
Les deux truands se regardèrent en souriant avant d'éclater de rire. L'humain, ayant retrouvé son souffle en premier, reprit :
- Mon cher, nous avons conscience de ce que les gens pensent de nous, mais au risque de vous surprendre l'argent seul ne dicte pas notre conduite : nous avons un code d'honneur et ces agents impériaux, non. Ils ne respectent rien, trahissent, manoeuvrent et massacrent pour arriver a leurs fins. Et ça, c'est très mauvais pour les affaires...De plus, ajouta t-il d'une voix plus dure, certains de nos gars ont déjà payé de leur vie leur opposition à ce maudit Empire...

Après quelques instants de silence, Le Jedi, un peu surpris par ces propos et les convictions qu'ils sous entendaient, poursuivit :
- Ils sont retournés à la Force...mais il est en notre pouvoir de faire en sorte que leur mort ne reste pas inutile et oubliée...si vous le souhaitiez nous pourrions joindre nos troupes et remettre un peu d'ordre dans cette galaxie ?
- Bien bien messieurs, pourquoi pas...nous voilà donc partenaires...il ne nous reste plus qu'un léger détail à régler...
Le militaire et le Jedi se regardèrent, interrogateurs :
- Lequel?
- Et bien, prononça le Twi'lek avec un rictus carnassier, le pourcentage 'des prises de guerre' qui nous reviendront à moi et mes francs-tireurs !!

Le Chevalier soupira alors que le Capitaine souriait discrètement...Après tout, ces canailles restaient des contrebandiers...pour sûr ils n'allaient pas échapper à de âpres négociations...



[ACTE 6] TC + 10 - Espace Sidéral – Voie Hydienne – Croiseur de guerre Adamastor

Le croiseur évoluait lentement au sein d'une petite flottille de cargos corelliens attendant l'autorisation d'apponter, et de chasseurs Stinger chargés d'assurer sa garde rapprochée. C'était un vieux bâtiment, dont la silhouette effilée, typique de l'architecture spatiale Mon Calamari, évoquait certains prédateurs marins, tranquilles et patients, mais dont la férocité n'était plus a démontrer. Ses flancs nouvellement repeints aux couleurs du Sénat et de la République arboraient encore fièrement les cicatrices des multiples conflits dont il était ressorti victorieux.

Le Chevalier appréciait le mélange de sérénité et de puissance que dégageait ce vaisseau, et il aimait à venir contempler son inexorable course vers les étoiles depuis la baie panoramique de ses quartiers. Parfois, lorsque s'autorisant à prendre quelques instants de repos il fermait les yeux, laissant alors libre cours à ses autres sens, il pouvait sentir la Force envelopper la coque du navire tout entier... la submerger...

Il devait bien admettre que les contrebandiers, contrairement à ce qu'il avait pu penser d’eux avant de les rencontrer, s'étaient révélés être des ‘partenaires’ fiables au final - il rechignait encore toutefois à parler d'alliés...L'approvisionnement rapide en matériel et technologies qui avait permis d’armer le croiseur en un temps record, par des voies…comment dire...quasi officielles, en était d'ailleurs l'exemple le plus éclatant. Et à ce jour, l’Adamastor constituait cette solide base d'opérations dont avait impérativement besoin Tremendus...

- Monsieur, il est je crois l'heure de vous mettre en route, votre réunion va bientôt commencer et je me dois de vous rappeler que selon le protocole b2-0-2101, c'est à vous d'en prononcer le discours d'ouverture. A ce sujet j'aimerais vous suggérer l’idiome galactique en vigueur sur la deuxième lune de Kalarba qu’utilisent les administrateurs de la Station Hosk du secteur...

- J'y songerai C2P6, j'y songerai, le coupa le Jedi. Mais si tu veux bien m'excuser, je suis comme tu l'as déjà souligné, en retard...

Le droïde n'eut à vrai dire pas même le temps de répondre, l'homme avait déjà quitté la pièce...

Quelques instants plus tard, le Jedi faisait son entrée dans la salle dans laquelle avaient été rassemblés les futurs compagnons d'armes...C'était une vaste pièce dont la forme reproduisait celle d'un amphithéâtre, et qui constituait la seule exigence du Jedi en terme d'aménagement des ponts supérieurs : de lourdes tentures aux tons bruns et ocres sur lesquelles étaient inscrits en lettres argentées les commandements de l’Ordre en recouvraient les parois du fond, descendant presque au niveau du dernier rang où, remarqua-t-il, s’étaient installés en bien mauvais élèves les plus dissipés des baroudeurs...

Sur le mur derrière l'estrade, un gigantesque phoenix stylisé déployait ses immenses ailes irisées au-dessus du pupitre; en dessous, la devise du tout nouveau corps d’armée - TREMENDUS - A CRAINDRE EN TOUS LIEUX -

D'un raclement de gorge, Le Chevalier réclama l'attention et le silence de l'assistance :
- Pour l'heure, nous devons envoyer des éclaireurs sur Ord Mantell afin d'enquêter sur les désordres civils qui secouent la planète, et notamment pour identifier une éventuelle implication des Sith dans ces tragiques évènements. Je vous rappelle que Ord Mantell est un paradis pour les canailles de tous bords...Prendre des contacts dans le milieu criminel et obtenir des informations, voilà le premier objectif de cette mission. Nos francs-tireurs seront les plus à même de mener à bien cette tâche ; ils seront 'escortés' par nos commandos, pour le cas où les choses tourneraient mal, bien évidemment... En ce qui me concerne, je retournerai vers Tython informer le Conseil des Sages de l'évolution dramatique de la situation dans la Bordure Médiane. Les Jedi qui le souhaitent pourront m'accompagner, notamment afin de parfaire leur formation auprès des maîtres du Temple...ce sera peut être l'une des dernières occasions qui vous sera offerte de les rencontrer...

Il se tourna vers le Capitaine situé à ses côtés. Un regard lourd de sous-entendus scellait définitivement leur destin à venir.

- Il est temps de se mettre en route désormais. Que chacun rejoigne son affectation et se mette à la disposition de son supérieur. Bonne chance à vous tous, et que la Force vous protège.

Les moteurs du croiseur se mirent à rugir...


Par : et
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Historique (RP)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PROJET Warhammer historique : GUERRE de 100 ans
» Wargame historique : DBA
» Le 28mm historique !! maintenant c'est du plastique !!
» recherche pour avoir une armee a theme historique
» Historique, objet et esprit de ce forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Description de la guilde-
Sauter vers: